Proctologie

Le service de proctologie est spécialisé dans la prise en charge des maladies de l’anus et du rectum.

Les pathologies les plus fréquentes concernent les hémorroïdes mais aussi les fistules, les abcès, les troubles de la continence, les problèmes cutanés, les petits cancers, les maladies sexuellement transmissibles…

Présentation du service

Une part importante est donnée à la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : maladie de Crohn, rectocolite ulcéro-hémorragique.

 

La région anatomique concernée par ces maladies est très particulière car elle est au carrefour de plusieurs organes. En effet, le rectum et l’anus constituent la dernière partie du tube digestif et concernent donc les gastroentérologues, mais aussi par proximité les gynécologues et les urologues.

 

Les gestes chirurgicaux pratiqués le sont le plus souvent par voie naturelle, c'est-à-dire par abord direct du périnée sans passer par le ventre. En France, peu de services hospitaliers sont consacrés uniquement à cette spécialité. En dehors de ces services, sont sollicités les gastroentérologues, les gynécologues, les chirurgiens viscéraux.

 

L’originalité d’un service de proctologie comme celui de Bagatelle est de réunir dans une même unité toutes ces compétences médicales et chirurgicales. Les intervenants sont des médecins gastroentérologues qui ont suivi une formation spécifique en proctologie médicale et chirurgicale. Cette formation leur permet de faire les actes chirurgicaux nécessaires au traitement des problèmes d’anus et de rectum.

 

Les médecins du service de proctologie sont salariés et l’Hôpital Bagatelle étant un Hôpital participant au service public, aucun dépassement d’honoraires n’est demandé pour les consultations ou les interventions chirurgicales. L’accueil, la prise de rendez-vous, la programmation des interventions est assurée par un secrétariat spécifique. Cela permet de répondre au mieux à la demande des malades et éventuellement de donner des rendez-vous urgents.

 

Le service est réparti sur :

  • Le niveau 0 pour les consultations (Secteur Bleu).
  • Le niveau 3 pour la chirurgie ambulatoire
  • Le niveau 4 pour le service d'hospitalisation classique.
  • L’Unité de Soins Continus postopératoires pour les interventions majeures.

 

Composition du service :

  • 4 proctologues salariés à temps plein.
  • Des secrétaires.
  • Un cadre de santé.
  • Des infirmières diplômées d’état et des aides-soignantes.
  • Une psychologue.
  • Une assistante sociale.

L'équipe médicale

  • Dr François PIGOT

Docteur en médecine, spécialiste en hépato-gastroentérologie. Diplômé en proctologie. Ancien interne des Hôpitaux de Paris. Ancien chef de Clinique assistant des Hôpitaux de Paris. Membre de la SNFCP et de l’ESCP. Fellow of the European Board of Gastroenterology and Hepatology.

 

 

 

  • Dr Dominique BOUCHARD

Proctologue médico-chirurgical, gastro-entérologue. Diplômé de la Faculté de Médecine de Bordeaux. Ancien Chef de Clinique – Assistant des Hôpitaux de Bordeaux.

Membre du Conseil d’Administration de la Société Nationale Française de Colo-Proctologie. Membre du Conseil d’Administration d’Aquitaine Gastro. Vice-président de l’Amicale des Gastro-entérologues et Proctologues d’Aquitaine. Président-Fondateur du Comité scientifique de la Fondation Bagatelle. Pour télécharger le CV complet du Dr Bouchard, cliquez ici.

 

 

  • Dr Charlotte FAVREAU-WELTZER

Docteur en médecine, spécialiste en hépato-gastroentérologie. Diplômée en colo-proctologie. Ancienne interne des Hôpitaux de Rennes. Membre de la SNFCP.

 

 

 

 

 

 

  • Dr Marianne ELEOUET-KAPLAN

Docteur en médecine, spécialiste en hépato-gastroentérologie. Diplômée en proctologie. Ancienne interne des Hôpitaux de Caen. Ancienne chef de Clinique assistant des Hôpitaux de Rennes. Membre de la SNFCP.

 

 

 

 

 

Cette équipe est complétée par : 

  • Dr Anne-Marie LEVEQUE qui effectue les manométries ano-rectales et aussi digestives hautes. Docteur en médecine, spécialiste en hépato-gastroentérologie. DIU des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Ancienne interne des Hôpitaux de Bordeaux.

Les examens proposés en consultation

La consultation de proctologie comprend un examen complet de l’anus et du rectum.

L’exploration du canal anal et du rectum est le plus souvent effectuée lors de cette consultation, elle est menée à l’aide de petits appareils d’endoscopie. Ces examens sont indolores.

 

Tout est fait pour rendre la consultation la moins inconfortable possible :

  • respect de l’intimité des malades,
  • présence d’une aide-soignante dédiée à la consultation pouvant aider le malade et le médecin.

 

En consultation, peuvent être effectués des gestes instrumentaux : scléroses, ligatures élastiques, voire de petits gestes chirurgicaux.

 

 

Les techniques utilisées

Une des vocations du service de proctologie est d’être à la pointe du progrès. Les techniques les plus récentes sont donc disponibles. Ceci tant au niveau des explorations fonctionnelles qui sont : manométrie ano-rectale, échographie endo-anale, IRM dynamique, défécographie ; que des techniques chirurgicales

 

Toutefois, les techniques dont le seul intérêt est d’être à la mode, mais n’apportant aucun bénéfice ne sont pas mises en avant. Pour être proposée, une technique doit avoir prouvé son efficacité et son innocuité !

Les interventions classiques

La chirurgie la plus fréquemment effectuée est la chirurgie des hémorroïdes.

Les techniques sont proposées en fonction de chaque cas particulier : hémorroïdectomie classique, technique d’agrafage, ligature des vaisseaux sous repérage Doppler. Ces différentes techniques ont toutes leurs indications privilégiées et ne sont pas interchangeables. Ce n’est qu’à l’issue d’une consultation complète et d’un dialogue avec le malade qu’une option sera choisie. Les autres pathologies relèvent toutes de gestes spécifiques trop nombreux à détailler.

Toute intervention sous anesthésie est précédée par une consultation avec un anesthésiste.

Cette visite permet d’adapter la prise en charge aux antécédents et à l’état de santé du patient. Le plus souvent, les interventions proctologiques sont effectuées sous anesthésie générale. La position opératoire (allongé sur le dos, cuisses fléchies sur le bassin comme lors d’une consultation gynécologique) et le type de geste rendent ce type d’anesthésie plus confortable qu’une anesthésie rachidienne.

 

La prise en charge de la douleur est débutée dès l’intervention, de façon préventive, puis adaptée aux besoins du patient. Une grande attention est portée à ce point de la prise en charge. Les soins post-opératoires ont été simplifiés au maximum pour permettre une reprise rapide de l’autonomie dès le retour à domicile.

Les interventions en ambulatoire

Les gestes les plus simples peuvent être effectués en ambulatoire : geste effectué au bloc opératoire sous anesthésie générale mais sans passer de nuit à l’Hôpital.

Bien sûr, toutes les interventions ne sont pas faites en ambulatoire. Les gestes les plus légers effectués sous anesthésie locale peuvent être effectués en consultation, les autres plus lourds seront faits au cours d’une hospitalisation avec une ou plusieurs nuits à l’Hôpital.

En moyenne, les durées de séjour pour une intervention classique sont assez courtes : entre une et trois nuits.

 

La décision d’effectuer une intervention en ambulatoire dépend aussi de l’avis des anesthésistes qui effectuent une consultation au moins 48 heures avant toute intervention sous anesthésie générale (sauf en cas d’urgence vitale).

  • Vous souhaitez prendre RDV

    Secrétariat : 05.57.12.35.42

  • Le saviez-vous ?

    La palette des traitements possibles est effectivement très étendue : du simple traitement médical des hémorroïdes, à la chirurgie, en passant par les gestes instrumentaux comme les scléroses effectués en consultation, et les explorations complémentaires (défécographie ou radiographie dynamique de la défécation, manométrie ano-rectale, échographie par voie endo-anale).

    Pour assurer une prise en charge complète de ses malades, notre équipe travaille en lien étroit avec les services de gastroentérologie et de chirurgie viscérale au sein d’une fédération des maladies de l’appareil digestif.