Formation Infirmièr(e) et prépas

 

Pour accéder à la profession d’infirmier, il faut obtenir le diplôme d’Etat d’infirmier. Il se prépare en 3 ans dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) accessible par concours aux titulaires du baccalauréat.

La formation, gratuite, est désormais reconnue au grade de licence, dans le cursus licence master doctorat (LMD). Ainsi, depuis 2012, les étudiants en soins infirmiers sont diplômés d’Etat au grade de licence universitaire. Cette reconnaissance universitaire donne la possibilité aux infirmiers de poursuivre leur cursus vers un master puis éventuellement un doctorat.

Plusieurs spécialisations permettent à l’infirmier d’évoluer dans sa profession et de découvrir d’autres missions, notamment au sein des hôpitaux : infirmier-anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, puéricultrice… Après quelques années de pratique et une formation de cadre de santé, il peut évoluer vers des fonctions d’encadrement de service ou de formateur en institut de formation. Après 2 ans passés en milieu hospitalier, l’infirmier peut également exercer dans le secteur libéral. Enfin, un infirmier peut être salarié dans des centres de santé, des entreprises, des écoles ou des associations humanitaires…

Le métier d'infirmier

L’infirmier réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade. Il surveille l’état de santé des patients et coordonne les soins pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie. Il agit, soit à son initiative, soit selon les prescriptions du médecin : entretiens avec le patient et sa famille, éducation thérapeutique, préparation et distribution de médicaments, soins de nature technique (pansements, prélèvements, prise de tension, injections…).

 

Il participe à la rédaction et la mise à jour du dossier du malade, ainsi qu’à l’information et à l’accompagnement du patient et de son entourage.

 

Il travaille en étroite relation avec le corps médical et encadre parfois une équipe d’aides-soignants. Il transmet par écrit ou par oral les informations relatives aux patients pour garantir le suivi des malades, dans les meilleures conditions.

 

L’infirmier peut être amené à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés.

 

Le métier d’infirmier s’exerce aussi à l’hôpital, en clinique ou en ville. Le métier d’infirmier est extrêmement varié : l’infirmier peut être amené à travailler de façon plutôt « solitaire » (infirmier à domicile) ou en équipe (infirmier en service hospitalier). Il peut exercer un métier très technique (service de réanimation), ou très relationnel (service de psychiatrie). Il peut prendre en charge des patients au long cours, avec lesquels il noue des relations très proches (patients âgés, patients dialysés par exemple). Il peut aussi s’il le souhaite s’inscrire dans la « réserve sanitaire » : il est alors appelé à intervenir sur des zones touchées par des catastrophes pour apporter les premiers soins.  

 

Pour en savoir Plus :

 

Télécharger fiche métier,

Télécharger article Code de la Santé Publique

http://www.metiers.santesolidarites.gouv.fr

La réglementation du métier

La profession d'infirmier est régie par de nombreux textes

 

 

TEXTES LEGISLATIFS

 

Exercice de la profession

  • Articles L.4311-1 à L.4311-29 du code de la santé publique

 

Organisation de la profession et règles professionnelles 

  • Articles L.4312-1 à L.4312-9 du code de la santé publique

 

Dispositions pénales

  • Articles L.4314-1 à L.4314-6 du code de la santé publique

 

TEXTES REGLEMENTAIRES

 

EXERCICE DE LA PROFESSION

Actes professionnels - Articles R.4311-1 à R.4311-15 du code de la santé publique

Exercice de la profession : personnes autorisées à exercer la profession - Articles R.4311-16 à R.4311-41-2 du code de la santé publique

Exercice de la profession : Diplômes de spécialité - Articles R.4311-42 à R.4311-51 du code de la santé publique

 

Inscription au tableau de l’Ordre - Article R.4311-52 et R.4311-21-1 du code de la santé publique

 

Règles communes d’exercice libéral - Articles R.4311-53 du code de la santé publique

 

Règles d’organisation de l’ordre national des infirmiers - Articles R.4311-54 à R.4311-94 du code de la santé publique

 

REGLES PROFESSIONNELLES DISPOSITIONS COMMUNES A TOUS LES MODES D’EXERCICE

Articles R.3412-1 à R.4312-48 du code de la santé publique

 

REGLES PROFESSIONNELLES INFIRMIERS ET INFIRMIERES SALARIES

Article R.4312-49 du code de la santé publique

 

PROCEDURE DISCIPLINAIRE

Article R.4312-50 du code de la santé publique

 

HAUT CONSEIL DES PROFESSIONS PARAMEDICALES

Articles D.4381-1 à D.4381-6 du code de la santé publique

 

ARRETES

  • Arrêté du 20 mars 2012 fixant la liste des dispositifs médicaux que les infirmiers sont autorisés à prescrire
  • Arrêté du 19 juin 2011 fixant la liste des personnes pouvant bénéficier de l’injection du vaccin antigrippal pratiqué par un infirmier ou une infirmière

L'ordre Infirmier

L'Ordre national des infirmiers a été institué par la "Loi n° 2006-1668 du 21 décembre 2006".

 

Rôle et missions

L’Ordre exerce de nombreuses missions prévues par la loi :

  • Il contrôle l’accès à la profession, en vérifiant, à l’occasion de l’inscription des infirmiers à son tableau, que « les conditions de compétence, de moralité et d’indépendance» exigées par la loi pour l’exercice de cette profession sont remplies.
  • Il maintient les principes éthiques nécessaires à l’exercice de l’art infirmier, énoncés dans le code de déontologie préparé par son Conseil national. A ce titre, il conseille et soutient les infirmiers en cas de problème déontologique dans leur exercice. Ses chambres disciplinaires jugent et sanctionnent les éventuels manquements à la déontologie.
  • Il veille à développer la compétence des infirmiers dans le cadre de leur obligation de "développement professionnel continu". En particulier, en coordination avec la Haute autorité de santé, il participe à la diffusion de règles de bonnes pratiques et organise l’évaluation de ces pratiques.
  • Il contribue à promouvoir la santé publique et la qualité des soins.
  • Il assure la défense de l’honneur et de l’indépendance de la profession d’infirmier. Il peut, devant toutes les juridictions, exercer les droits réservés à la partie civile relativement aux faits portant un préjudice direct ou indirect à la profession.
  •  Il peut concilier les litiges entre un patient et un infirmier ou entre infirmiers.
  •  Il assure la promotion de la profession.
  • Il étudie les questions et projets qui lui sont soumis par le ministre chargé de la santé concernant l’exercice de la profession infirmière. Il contribue ainsi, par ses avis et ses propositions, à la pertinence des textes touchant à la profession.
  • Il participe au suivi de la démographie de la profession infirmière et à la production de données statistiques homogènes. Il étudie l’évolution prospective des effectifs d’infirmiers au regard des besoins de santé, afin d’anticiper les réponses à leur donner.
  • Il peut organiser toutes œuvres d’entraide et de retraite au bénéfice des infirmiers inscrits à son tableau et de leurs ayants droit.
  • Il assure la représentation de la profession dans le cadre de ces missions.

 

S'inscrire à l'ordre

 

Pour unifier la voix des 500 000 infirmières et infirmiers de France, pour être l’interlocuteur-clé des pouvoirs publics sur des sujets tels que la reconnaissance de vos expertises et l’avenir de la profession infirmière, pour veiller à la qualité, la sécurité et l’éthique des soins infirmiers, l’Ordre est l’organisation qui vous fédère et vous représente tous, quel que soit votre mode d’exercice.

Chaque infirmière ou infirmier est donc appelé à en devenir membre par l’inscription à son tableau.

 

Chaque infirmière ou infirmier inscrit recevra :

  • une notification de son inscription au tableau ordinal,
  • une carte de membre de l’Ordre,
  • un caducée,

 

Pour en savoir plus : http://www.ordre-infirmiers.fr

La formation

Déroulement de la formation

 

La formation d'infirmière est organisée sur la base d'alternance de cours à l'ifsi et de stages en établissements publics et privés, extra-hospitaliers et hospitaliers.

Elle se déroule sur 3 ans, soit 6 semestres :

  • 2100 heures en Institut de Formation en Soins Infirmiers
  • 2100 heures de stages sur la base de 35 heures par semaine (1ère année : 15 semaines, 2ème année : 20 semaines, 3ème année : 25 semaines)
  • 900 heures environ de travail complémentaire personnel, soit environ 300 heures par an. Durant les trois années, les élèves bénéficient de 27 semaines de vacances (2 semaines au printemps, 5 semaines en été et 2 semaines en hiver).

 

La formation se déroule sur la base de 35 heures par semaine et est composée de quatre types d'unités d'enseignement :

  • Unités de méthodologies et de savoirs transversaux
  • Unités d'enseignement dont les savoirs sont dits contributifs aux savoirs infirmiers
  • Unités d'intégration des différents savoirs et leur mobilisation en situation
  • Unités d'enseignement de savoirs constitutifs des compétences infirmières

 

De plus, les élèves infirmières doivent effectuer quatre types de stages pendant leurs parcours : 

  • Soins de courte durée 
  • Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation 
  • Soins en psychiatrie ou santé mentale 
  • Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie

 

Projet pédagogique

 

Elaboré conformément au programme des études conduisant au diplôme d’état d’infirmier (Arrêté du 31 juillet 2009, et circulaire du 20 juillet 2011 et au décret relatif à l’exercice de la profession d’infirmier (décret du 29 juillet 2004 du code de la santé publique et arrêté du 13 avril 2007), le projet précise les orientations pédagogiques ainsi que l’organisation générale de la formation.

 

En partenariat avec l’université Bordeaux 2, Victor SEGALEN, ce projet est fondé sur la réflexion et l’enrichissement des connaissances. Une participation constante de l’étudiant est attendue afin de consolider ses savoirs et de construire son identité professionnelle.

Ce projet s’inspire du modèle socio-constructiviste en mettant en œuvre une pédagogie centrée sur l’étudiant. L’alternance entre théorie et pratique est source de questionnement et de mise en liens.

L’alternance implique réellement l’étudiant en liant l’action et la réflexion sur le « pourquoi » et le « comment » il agit. La réflexion professionnelle est attendue, provoquée, afin que l’étudiant puisse tout à la fois intégrer valeurs et pratiques soignantes, à l’aide d’une posture réflexive.

 

L’Institut met à disposition des étudiants un centre de documentation avec une photocopieuse et une salle multimédia (cf. règlement).

 

Télécharger le projet pédagogique de 1er année

Télécharger le projet pédagogique de 2e année

Télécharger le projet pédagogique de 3e année

 

Finalités de la formation

 

Au terme de ses trois années de formation, l’étudiant a acquis les dix compétences infirmières qui lui permettent de répondre, dans le cadre de la pluri professionnalité, aux besoins de santé d’un individu ou d’un groupe d’individus, dans les domaines préventif, curatif, de réadaptation et de rééducation. 

Il est capable :

  • D'évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier.
  • De concevoir et conduire un projet de soins infirmier. D'accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens.
  • De mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. D'initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs.
  • De communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins.
  • D'analyser la qualité et d'améliorer sa pratique professionnelle.
  • De rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques.
  • D'organiser et coordonner les interventions soignantes. Compétence 10 Informer, former des professionnels et des personnes en formation.

La convention avec Bordeaux 2

Une convention de partenariat a été signée entre le Conseil régional, l'Université de Bordeaux 2 et les Instituts de formations en soins infirmiers pour la reconnaissance du grade de licence au diplôme d'Etat d'infirmier.

 

Télécharger la convention 

Les prépas Infirmier

 

BAGATELLE FORMATION propose différentes formules de Prépas au Concours Infirmier : 

 

 

  • 2 formules de prépas longues, de septembre 2017 à février 2018, d'une durée de 40 jours, avec au minimum 1 stage, réparties sur des rythmes différents

 

1ère session prépa longue 2017-2018  : SESSION COMPLETE cependant vous pouvez vous inscrire sur liste complementaire

 

 

2ème session prépa longue 2017-2018  : SESSION COMPLETE cependant vous pouvez vous inscrire sur liste complementaire

 

 

  • La Prépa Infirmière de Bagatelle - Formule Courte - Oral Uniquement

 

La prépa Formule courte Epreuve d’admission (Oral) uniquement Télécharger la plaquette descriptive et le bulletin d'inscription 
Session de février CLOTUREE

 La prépa Formule courte Epreuve d’admission (Oral) uniquement

Télécharger la plaquette descriptive et le bulletin d'inscription 

 Nouvelle session  26, 27 et 28 AVRIL + 2 MAI 2017  session complete

  

 

  •  Une prépa formule intensive pour l’écrit et l’oral

 

   La prépa infirmière Formule intensive 2017, du 20 février au 3 mars 2017
Epreuves d'amissibilité et d'admission
Session de février CLOTUREE

 

   

  • Une prépa spécifique pour les titulaires du DEAS et DEAP

 

    La prépa spécifique 2017 pour les titulaires du DEAS et DEAP
Télécharger le bulletin d'inscription
Session CLOTUREE

 

Concours d'entrée

 

Résultats de l'admission le 19 juin 2017 à 14h

 

 RESULTATS ADMISSION

 CONCOURS INFIRMIER 2017
POUR UNE RENTREE
LE LUNDI 4 SEPTEMBRE 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liste des médecins agréés pour constituer le dossier médical

Consulter la liste des médecins agréés en Aquitaine par département :

 

Pour les autres départements consultez les sites des ARS