Anesthésie

L’activité du service couvre l'anesthésie, les soins préopératoires, la prise en charge, la réanimation et les consultations de la douleur. Les anesthésistes assurent l’ensemble des procédures d’anesthésie au bloc opératoire, en salle d’accouchement et sur les plateaux techniques (endoscopie, radiologie) :

  • 15 000 anesthésies par an au bloc opératoire (4 500 sur les plateaux techniques endoscopie et radiologie) dont 2 500 accouchements (plus de 92% réalisés sous péridurale ou rachianesthésie).
  • Toutes les urgences chirurgicales et obstétricales de l'établissement ainsi que les urgences vitales dans les services de médecine. Un système de double liste (garde et astreinte) garantit la présence immédiate d’un anesthésiste au sein des blocs opératoires et des blocs obstétricaux de l’hôpital opérationnels 24h/24 et 7j/7.
  • Les soins préopératoires et la prise en charge la douleur des patients hospitalisés. La réception des patients en consultations pré anesthésiques.
  • En cas d’urgence vitale au sein de l’hôpital dans le cadre d’une procédure spécifique, les réanimateurs peuvent être amenés à intervenir à tout moment et en tout lieu auprès d’un patient.

 

L'équipe médicale

Tous les médecins du service d’anesthésie-réanimation ont une activité à temps plein au sein de l’hôpital. Les consultations, investigations et interventions ne font l’objet d’aucun dépassement d’honoraires à la charge du patient.

Responsable du service : Dr Hervé Sergent.

Anesthésistes-réanimateurs :

  • Dr Claude-Charles Balick-Weber
  • Dr Jean Boivin
  • Dr Bernard Decouard
  • Dr Sophie Delesalle
  • Dr Oktavian Ghibu
  • Dr Emmanuelle Guérin
  • Dr Benjamin Julliac
  • Dr Thierry Kandel
  • Dr Marie-Hélène Kerti-Angely
  • Dr Abdellah Lahrimi
  • Dr Laurent Lefèvre
  • Dr Vincent Lortet
  • Dr Olivier Pouquet
  • Dr Christophe Rapon
  • Dr Denis Vacher
  • Dr Sylvain Vidal

Les + du service

Personnalisation de la prise en charge

Chaque patient est suivi par l’équipe d’anesthésistes : consultation pré anesthésique, anesthésie, surveillance de la phase de réveil, soins postopératoires, prise en charge de la douleur. Cette relation étroite entre les anesthésistes est pour le patient une garantie de qualité, de sécurité et de confiance tout au long de son séjour.

Prise en charge de la douleur

La lutte contre la douleur est pour tous une priorité au quotidien. Elle s’appuie sur la formation spécifique des médecins, la présence des référents douleur au sein des unités de soins, la disponibilité de dispositifs d’auto-analgésie contrôlés par le patient et la maîtrise des techniques d'anesthésie locorégionales. En raison de la pluridisciplinarité de l’établissement, les anesthésistes collaborent avec tous les spécialistes également concernés par la prise en charge de la douleur (gériatrie, équipe mobile de soins palliatifs, hospitalisation à domicile, etc.). Ces échanges contribuent à une meilleure évaluation du patient et une plus grande efficacité de sa prise en charge.

Domaines d’expertises spécifiques

Les compétences des membres de l’équipe et les possibilités offertes par l’Hôpital Bagatelle ont permis au service d’anesthésie-réanimation d’acquérir et de développer certains domaines d’expertises (acupuncture, hypnose).

Activités scientifiques

Les médecins du service d’anesthésie-réanimation participent à la vie scientifique de l’établissement dans de nombreux domaines : formations, congrès, publications, etc.

Qu'est-ce que l'anesthésie

Il s’agit d’une procédure permettant la réalisation d’un acte chirurgical, obstétrical, diagnostique ou thérapeutique en supprimant ou en atténuant la douleur. Il existe deux principales techniques d'anesthésie :

  • L’anesthésie générale (AG) qui provoque un état comparable à un sommeil profond.
  • L’anesthésie locorégionale (ALR) où seule une partie du corps est insensibilisée : ALR médullaire (péridurale ou rachianesthésie) ou ALR périphérique.

Comment choisir la technique anesthésique ?

Lors de la consultation anesthésique, le médecin propose au patient la technique la plus adaptée en fonction du type d’intervention, de la localisation opératoire, des antécédents médicaux du patient, de l’analgésie postopératoire requise. Le patient peut faire part de sa préférence mais seul le médecin optera finalement pour la technique la plus adaptée.

Quels sont les risques de l'anesthésie ?

La qualité et la sécurité de l’anesthésie ont évolué très rapidement au cours des trois dernières décennies à travers :

  • L’amélioration des agents anesthésiants et une formation plus complète des médecins spécialisés.
  • L’évaluation préopératoire des patients lors de la consultation pré anesthésique devenue obligatoire.
  • La meilleure connaissance et prise en charge des pathologies à risques, des risques transfusionnels et de la douleur postopératoire.
  • Le passage obligatoire dans un service de surveillance post interventionnelle.

La consultation pré anesthésique

La consultation pré anesthésique est obligatoire et doit impérativement avoir lieu au moins 48 heures avant l’intervention (hors urgences). Les consultations ont lieu à l’Hôpital Bagatelle au sein du département des consultations externes, du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

Comment se déroule la consultation pré anesthésique ?

La consultation a pour but d’examiner le patient, de l’interroger sur ses antécédents médicaux et chirurgicaux, ses traitements en cours, ses allergies éventuelles et prescrire, si nécessaire, certains examens complémentaires (électrocardiogramme, analyses biologiques, avis d’un spécialiste…). Pendant la consultation, l’anesthésiste informe le patient sur le déroulement de l'anesthésie, lui expose les avantages et les risques liés à l’anesthésie et répond à toutes ses questions. À l’issue de la consultation, un formulaire de consentement est remis au patient, il devra le signer et le remettre à l’équipe soignante au plus tard le jour de l’intervention.

En cas d’hospitalisation ambulatoire

Dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire, le patient regagne le soir même son domicile. L’anesthésiste lui remet donc une documentation spécifique sur l'anesthésie ambulatoire indiquant notamment les précautions et recommandations particulières liées à ce type d’anesthésie ainsi que les conseils de sortie pour le retour à la maison.

L'unité de soins continus

L’unité de soins continus médicale et chirurgicale (6 chambres individuelles) prend en charge les patients nécessitant un enregistrement continu des paramètres vitaux ou dont l’état est trop instable pour permettre un retour en unité de soins.

Elle constitue un niveau intermédiaire entre l’unité de réanimation et une unité de soin classique. Les patients hospitalisés au sein de cette unité sont pris en charge sous la responsabilité des médecins anesthésistes par des équipes médicales et paramédicales spécialisées.

Toutes les chambres sont équipées de systèmes reliés à un poste central permettant la surveillance en continue des patients ainsi que la retranscription de toutes les alarmes. À toute heure du jour et de la nuit, 7 jours sur 7, un médecin réanimateur est disponible au sein de l’unité de réanimation et peut donc intervenir immédiatement auprès de tout patient.

Le comité de lutte contre la douleur

Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) est un comité réglementaire et pluridisciplinaire regroupant des représentants de tous les acteurs impliqués dans la prise en charge de la douleur : médecins, infirmiers, psychologue, etc. Sa mission est d’évaluer et d’améliorer les modalités de prise en charge des douleurs post chirurgicales et médicales des patients.

Le CLUD élabore les protocoles de prise en charge de la douleur, toutes les pathologies confondues, les diffuse à l’ensemble du corps médical et des équipes soignantes et supervise leur mise en œuvre. Il évalue les pratiques par une étude systématique des cas de douleur non soulagée, propose et met en place, si nécessaire, les mesures correctives.

Autre pièce maîtresse du dispositif de prise en charge de la douleur, les infirmiers référents douleur. Véritables relais du CLUD au sein des unités de soins, les référents douleur informent et initient les soignants aux nouvelles procédures et font remonter au CLUD les difficultés rencontrées au quotidien sur le terrain.

Vous souhaitez prendre RDV

Secrétariat : 05 57 12 35 05